Les équipements de protection individuelle en cas d’incendie

D’emblée, il faut savoir que les équipements de protection individuelle en cas d’incendies sont des dispositifs ayant pour fonction de protéger l’intégrité physique d’une personne en cas d’incendie. Les dispositifs de protection individuelle sont essentiellement utilisés sur les lieux de travail. La composition de ces équipements de protection individuels peut varier en fonction du travail et de la fonction de l’utilisateur.   

Equipement de protection individuelle en cas d’incendies, les principes

D’après la définition du Code du Travail, un équipement de protection individuel est un dispositif ayant pour but de protéger l’intégrité physique d’une personne sur les lieux de son travail. Il faut savoir que la loi ne précise pas les équipements de protection individuels pour la pratique d’une activité professionnelle bien définie. Il en découle que le choix des équipements de prévention individuelle dépend donc des risques à prévenir, des conditions de la profession et surtout des utilisateurs. L’avis d’un médecin de travail peut aussi être sollicité pour le choix de l’équipement de protection à choisir. Pour les équipements destinés à la protection de l’utilisateur contre un incendie, ils doivent au moins comprendre les éléments suivants : des gants en cuir, des bottillons, des cuissardes, des gants en caoutchouc, des bottes pantalon en caoutchouc et en PVC, un manteau, une veste, un casque, un masque, des lunettes de protection… Dans tous les cas, il appartient à l’employeur de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de ses employés. Cette obligation légale s’étend aussi sur les travailleurs dits temporaires. En plus de la fourniture d’équipements de protection individuelle, l’employeur doit aussi garantir la fourniture d’une formation pour l’utilisation des équipements fournis.

Précisions sur les équipements de protection individuels en cas d’incendie : obligation de l’employeur et obligation de l’employé

Comme il a été dit auparavant, les équipements de protection individuelle en cas d’incendie regroupent un nombre important d’équipements allant des gants aux vêtements de protection en passant par les masques de protection respiratoire. Les équipements de protection individuelle peuvent être classés en plusieurs catégories. Si l’on se réfère à la zone qu’ils peuvent protéger, il y a les équipements de protection pour la tête, les oreilles, les yeux et le visage ou encore pour les membres supérieurs. Si l’on se réfère au degré des risques à prévenir, les équipements de protection individuelle peuvent être classés en 3 catégories : ceux couvrant les risques mineurs, ceux couvrants les risques importants et enfin ceux qui sont adaptés à prévenir des risques graves. Dans tous les cas, la loi impose certaines obligations aux employeurs et aux employés. Pour l’employeur, ce dernier doit fournir des équipements de protection gratuitement en plus de veiller à une meilleure utilisation des équipements mis à disposition des employés. Cela se fait par la mise en place de séance d’information et de formation. L’employé quant à lui, pour sa protection, doit se conformer aux règles de sécurité instaurées au sein de l’entreprise. Lorsqu’il utilise l’équipement de protection en cas d’incendie, il doit respecter les consignes d’utilisation. Le cas échéant, il doit signaler à son employeur un dysfonctionnement de son équipement.  

Comment garantir des lieux de travail sans risque d’incendie

Pour faire fonctionner une entreprise, l’employeur doit s’occuper de nombreuses choses. Dans le pire des cas, il peut être amené à régler des problèmes graves comme un incendie sur les lieux du travail. Pour éviter ce type de désastre, la mise en place d’un système de protection contre les incendies est primordiale. Retrouvez dans les lignes qui suivent l’essentiel à savoir sur ce qu’il faut faire pour garantir de lieux de travail sans risque d’incendie.

Faire une étude approfondie des risques sur les lieux du travail

La première chose à faire pour garantir des lieux du travail sans risque d’incendie c’est de réaliser une étude approfondie des risques d’incendie sur vos locaux. Le but de cette étude est d’identifier dans quelles conditions un incendie est susceptible de se déclencher. Plus encore, cette étude va permettre de faire une évaluation des dégâts possibles d’un incendie. Ici, l’on va s’atteler à faire un état des lieux en s’intéressant à plusieurs points comme la dimension de vos locaux de travail, les activités entreprises dans les locaux, le nombre de personnes travaillant sur vos locaux, identifier les risques d’incendie, la configuration des locaux, la position géographique (proximité du bâtiment avec des structures à risque)… Les réponses à ces questions sont essentielles pour la mise en place des mesures de protection passive et active contre les incendies. Des mesures de protection passive comme l’installation de sortie de secours, l’utilisation de matériaux qui s’enflamment facilement. Bref essentiellement des mesures de prévention.

La communication, une mesure de protection indispensable

Pour limiter au minimum les risques d’incendies sur les lieux de travail, mettre en place des mesures de préventions est insuffisant. Il faut en plus jouer sur la communication. Le mieux est de créer un service interne qui aura pour principale fonction de lutter contre les incendies. Pratiquement ce service aura pour objectif de se charger de la communication au sein de l’entreprise en cas de d’incendie. La présence d’un tel service au sien d’une société va permettre d’éviter et de réagir rapidement à un début d’incendie. Ce service pourra aussi faciliter l’évacuation du personnel en cas d’incendie. Dans le pire des cas, il pourra éventuellement éteindre un départ de feu.

Mettre en place un dossier de prévention incendie

La dernière chose à faire pour garantir les lieux de travail sans risque d’incendie est de mettre en place un dossier de prévention incendie. Le dossier doit contenir toutes les mesures mises en place par votre société pour lutter et prévenir les incendies. Le dossier doit contenir une analyse précise en cas de risques d’incendie, un plan d’urgence à appliquer si un incendie se déclare, la procédure d’évacuation à suivre en cas d’incendie, un compte rendu des contrôles et de la maintenance de la structure des locaux du travail. En outre, ce dossier va permettre aux experts en incendies mais aussi aux services publics d’avoir une vision synthétique des mesures de protection contre les incendies en vigueur au sein de votre entreprise. Cela va permettre d’apporter facilement des modifications aux mesures de lutte si cela est nécessaire.